La Radio Juive

Les Emirats Arabes Unis vont introduire la Shoah dans les programmes scolaires

(Crédit : école musée Boulogne-sur-Mer)

Les Émirats arabes unis prennent des mesures importantes pour lutter contre une culture régionale de négation de l’Holocauste à la suite des accords d’Abraham de 2020 qui ont normalisé leurs relations avec Israël. Autrefois totalement absent du matériel d’apprentissage des enfants des Émirats arabes unis – qui a également occulté Israël des cartes du monde et des globes – l’Holocauste est désormais sur le point d’être pleinement inclus dans le programme, alors que le pays du Golfe se positionne comme un pacificateur régional.

L’année dernière, la première exposition commémorative de l’Holocauste de la région a ouvert ses portes à Dubaï, quelques mois seulement après que les accords négociés par les États-Unis aient mis fin à une impasse de plus de 70 ans entre Israël et les Émirats arabes unis. Depuis lors, sept survivants de l’Holocauste ont été amenés dans le pays pour parler des horreurs du génocide nazi, dont Eve Kugler, 91 ans, basée au Royaume-Uni, une survivante d’origine allemande qui s’est exprimée plus tôt ce mois-ci à l’occasion de l’anniversaire de la nuit de cristal, le 9 novembre 1938.

L’Institut pour le suivi de la paix et de la tolérance culturelle dans l’éducation scolaire (IMPACT-se), basé à Tel-Aviv et à Londres, travaille avec le ministère de l’Éducation  des Émirats arabes unis à l’élaboration des nouveaux programmes, qui s’adresseront aux enfants du primaire et du secondaire. Marcus Sheff, PDG d’IMPACT-se, a déclaré que les programmes des Émirats arabes unis étaient déjà « de la tête et des épaules » au-dessus de ceux des autres pays de la région en ce qu’ils ne montrent « aucune preuve de haine », ni d’antisémitisme, et « reconnaître la place historique du judaïsme dans le monde arabe ».

LE 22-11-22 - 17:00