La Radio Juive

Préserver la santé des yeux, la chronique du docteur Serge Rafal

Les yeux exercent une fonction essentielle. Or, nous avons tous pu constater que les problèmes de vue, sans parler des maladies OPH, apparaissaient assez tôt dans la vie. Les trois-quarts des 45-55 ans et 90% des sexagénaires portent des lunettes correctrices. A l’âge de 70 ans, 40% de la population est atteinte de cataracte, 10% de glaucome et de DMLA.

Véritable épidémie ? En quelque sorte. Ces problèmes sont liés à une modification de nos habitudes dont une lecture à présent quasi continue sur divers écrans (portables, ordinateurs, TV) qui dégagent une luminosité trop intense et une lumière bleue. Celles-ci produisent des radicaux libres, aux effets délétères sur la rétine. On peut y rajouter une exposition parfois déraisonnable, sans lunettes, aux UV du soleil, la pollution intérieure comme extérieure (particules fines, nombreux perturbateurs endocriniens) et une mauvaise hygiène de vie (malbouffe, alcool, tabac) qui ont tous un retentissement sur la vue.

Les antioxydants, principalement la lutéine, le lycopène, la zéaxanthine, qu’on trouve concentrés dans les fruits et légumes colorés, permettent de filtrer la lumière bleue et les UV, protégeant ainsi la macula, la zone centrale de la rétine vers laquelle convergent les rayons lumineux. Et de nombreuses études évoquent leur action de prévention de la DMLA, ils font d’ailleurs partie de nombreux voire de la plupart des médicaments prescrits.

J’ai évoqué à l’instant les fruits et légumes colorés : ça pourrait être les baies et les fruits rouges qu’on trouve maintenant toute l’année en congelés et certains légumes comme l’asperge, le cresson, l’épinard, le fenouil, le poivron, la tomate…). La vitamine E, très antioxydante, concentrée dans les huiles (colza, maïs, soja, tournesol), les germes de céréales complètes, la margarine, les oléagineux (amande, noisette, noix). Et bien sûr les oméga-3, un constituant essentiel de la rétine. On peut les apporter sous forme végétale, principalement grâce à l’huile de colza déjà mentionnée, ou sous forme animale, on les trouve dans les poissons gras (hareng, maquereau, sardine, saumon, thon), dont on conseille, 2-3 portions par semaine. Sinon, il est possible de recourir à la supplémentation en capsules, 750 mg à 1g/jour.

Le cuivre et le zinc sont nécessaires à la santé des yeux, le 1er par une action antioxydante et anti-inflammatoire, le second car il transporte la vitamine A du foie vers la rétine. Mais ce sont des métaux lourds, qu’il ne faut donc pas prendre quotidiennement et sur de longues périodes : 1 dose de chaque, 2 fois par semaine, 15 jours par mois.

Bien entendu. Une plante s’impose, le gingko biloba, qui favorise la microcirculation artérielle. Attention car il a une petite action anticoagulante et peut faire saigner. On peut aussi recourir à des produits d’action plutôt veineuse : le cyprès, l’hamamélis, le marron d’Inde, la vigne rouge. On les trouve en (para)pharmacie en extraits liquides (TM, EPS) ou secs (gélules).

Le tabac ? Il doit impérativement être stoppé : un fumeur a 7 fois plus de chances de souffrir d’une maladie OPH qu’un non-fumeur.

Un proverbe chinois dit « Qui a la vue courte doit regarder de près ». Et surtout consulter un OPH à partir de 40 ans et prendre grand soin de cette fonction majeure mais fragile.

Docteur Serge Rafal

LE 17-11-22 - 08:30