La Radio Juive

74 ans après, les corps de 2 soldats morts au combat retrouvés

(Crédit : porte-parole de Tsahal)

Un porte-parole de Tsahal a annoncé que les corps du soldat Binyamin Aryeh Eisenberg et du soldat Yitzhak Rubenstein ont été retrouvés par l’unité de Tsahal pour localiser les soldats disparus. Eisenberg et Rubenstein ont été tués dans les batailles de Yad Mordechai pendant la guerre d’indépendance d’Israël en 1948, et leur lieu de sépulture n’était pas connu. Leurs corps ont été retrouvés après plus d’une décennie d’efforts intensifs de la part de l’unité de Tsahal pour localiser les soldats portés disparus. Pendant la guerre d’indépendance, à l’issue de la bataille pour protéger le kibboutz Yad Mordechai dans la nuit du 23 au 24 mai 1948, quelques jours seulement après la proclamation de l’État d’Israël et lors de l’évacuation d’un camarade blessé, un groupe de trois Les combattants du Palmach ont été emmenés en captivité. Parmi le groupe se trouvaient Eisenberg, qui gisait blessé sur une civière; et Rubenstein et l’infirmier Libka Shefer, qui portaient la civière d’Eisenberg.

En 1952, le grand rabbin de Tsahal Shlomo Goren a déclaré que les trois étaient des soldats tombés au combat dont le lieu de sépulture était inconnu.

Entre 2012 et 2018, une enquête est en cours pour localiser les corps des soldats, et il a été découvert qu’en 1949, le corps de Shefer a été localisé et enterré dans une fosse commune à Nitzanim. Cela a été confirmé en 2018 et le nom de Shefer a été ajouté à la liste des noms sur la tombe.

Récemment, l’enquête a révélé qu’en même temps que le corps de Shefer était retrouvé et enterré dans la fosse commune de Nitzanim, les corps d’Eisenberg et de Rubenstein étaient également retrouvés et enterrés dans la fosse commune de Nitzanim.

Eisenberg est né en Pologne en 1927 et a immigré en Israël en 1946, sur un bateau d’immigrants illégaux. En 1947, il rejoint le Palmach, et il fait partie des défenseurs du kibboutz Yad Mordechai pendant la guerre d’indépendance. Il a été tué alors qu’il défendait le kibboutz, le 24 mai 1948.

Les familles d’Eisenberg et de Rubenstein ont été informées vendredi matin de l’achèvement de l’enquête.

Dans les semaines à venir, une cérémonie aura lieu pour révéler leurs pierres tombales et leurs noms seront ajoutés à la liste des personnes enterrées dans la fosse commune de Nitzanim.

Gabriel Attal

LE 07-10-22 - 14:30