La Radio Juive

Aoun : le Liban répondra à la proposition d’accord maritime américain après consultations

(Crédit : Energean)

Le Liban prendra position sur une proposition américaine de démarcation d’une frontière maritime controversée avec Israël après des consultations entre les trois plus hauts responsables du pays, a tweeté lundi le président libanais Michel Aoun. Aoun doit rencontrer le Premier ministre Najib Mikati et le président du Parlement Nabih Berri lundi après-midi pour discuter d’une proposition rédigée par Amos Hochstein, le responsable américain médiateur des pourparlers indirects au cours de l’année dernière. « Le Liban définira sa position sur la proposition de Hochstein en consultation avec les chefs du parlement et du gouvernement. Il n’y aura pas de partenariat avec la partie israélienne », a déclaré Aoun. Espérant désamorcer une source de conflit entre les pays hostiles et les pousser vers un compromis, Hochstein a soumis la semaine dernière une nouvelle proposition au Liban qui ouvrirait la voie à l’exploration énergétique offshore.
Les détails du projet de 10 pages ont été gardés secrets, mais les responsables libanais ont été optimistes. Même le Hezbollah, soutenu par l’Iran, a considéré samedi la soumission de la proposition comme « une étape très importante », tandis que son allié Berri l’a qualifiée de « positive ». Le vice-président Elias Bou Saab – le principal interlocuteur libanais pour les pourparlers – a déclaré lundi aux parlementaires que le Liban proposerait des « amendements » au dernier projet. « Le diable est dans les détails », a déclaré Bou Saab. Le dernier projet semble proposer un accord selon lequel le gaz serait produit par une société sous licence libanaise dans la perspective contestée de Qana, Israël recevant une part des revenus.
Gabriel Attal

LE 03-10-22 - 17:15