La Radio Juive

Isaac Herzog condamne l’extrémisme politique et la violence dans tout le spectre politique israélien

(Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)

Le président israélien Isaac Herzog a condamné mercredi l’extrémisme politique et la violence dans tout le spectre politique israélien, appelant les dirigeants et les citoyens à baisser les flammes ou à risquer une escalade à l’approche des élections de novembre. Rejetant à la fois la violence verbale et les altercations physiques, le président a imploré les Israéliens et leurs dirigeants de « ne pas laisser les voix de l’extrémisme et de la violence nous conduire dans un abîme de haine », et a déclaré que « nous ne devons pas considérer ceux qui pensent différemment de nous comme des ennemis ». « Je suis troublé et inquiet. Les incidents violents de ces derniers jours et semaines me tiennent éveillé la nuit », a ajouté Herzog lors de Selichot organisées dans sa résidence officielle de Jérusalem.

Parmi les incidents récents, un militant salarié du Likoud a donné un coup de poing à un héros de guerre manifestant contre le chef du Likoud Benyamin Netanyahou, et le maire de Ramat Gan a refusé de retirer une affiche électorale incendiaire qui ordonnait à la prière de Roch Hachana d’« expulser nos ennemis » contre un trio d’Arabes législateurs.

Gabriel Attal

LE 29-09-22 - 12:15