La Radio Juive

Après Shtisel, Theodor Herzl sur le petit écran par le créateur de la série à succès ?

(Crédit : bibliothèque nationale d'Israël)

Le créateur des « Shtisel » annonce travailler sur une nouvelle série prometteuse  sur le fondateur visionnaire du sionisme

Vous avez aimé Kive, Shulem, Giti, Ruhami ou encore Lippe, les héros de la magnifique série Shtisel, une famille à Jérusalem ? Vous allez peut être adorer prochainement la vie portée sur le petit écran du père du sionisme Theodor Herzl par le créateur de la série israélienne à succès. Un événement qui est déjà considéré comme une possible contribution apportée à l’histoire du Peuple Juif et qui suscite beaucoup de curiosité. Une série sur cette figure incontournable de l’histoire d’Israel sera sans doute présentée à la télévision pour la toute première fois dans les services de streaming. Historique.

En effet Theodor Herzl, fondateur du sionisme moderne, mort en Autriche en 1904, est au centre d’une série actuellement préparée par Ori Elon, selon un article paru sur le site Deadline.

C’est en effet ce scénariste qui avait déjà écrit le script des « Shtisel », la série israélienne à succès de la famille religieuse à Jerusalem (avec les stars israéliennes Michal Aloni, Doval Glikmann ou encore Shira Haas) ainsi que « Srugim, », une série populaire sur les célibataires orthodoxes modernes dans la capitale israélienne. Elon est le plus célèbre des scénaristes de la série co-écrite avec Yehonatna Indurskysur les vicissitudes émouvantes de la famille Neturei Karta de Shtisel. Une série qui a conquis un large  public dans le monde entier et pas uniquement dans le public juif. Le projet est certes donc prometteur mais pas encore tout à fait lancé.

Série sur Herzl oui, pas pour tout de suite 

Ce film de télévision sur Herzl n’en est qu’à « ses balbutiements », selon le site. Le projet ambitieux est porté par Inbar Nacht, une philanthrope dont la fondation familiale a apporté son soutien à des artistes pendant la pandémie et a aidé des centaines de personnes à fuir les Talibans lorsqu’ils sont revenus au pouvoir en Afghanistan, l’année dernière selon Times of Israel. Une famille Nacht toujours soucieuse de soutenir des projets très modernes et des innovations faites par Israel. Pariant sur le soft power de la communication sur l’Etat D’Israel, ces mécènes espèrent s’inscrire dans le formidable mouvement créatif israélien.

Pas de film sur Herzl depuis 1921 

La vie de  Herzl n’a jamais été portée à l’écran depuis 1921, année où il avait été au cœur d’un film muet autrichien qui s’appelait « Le Juif errant – Theodor Herzl ». Pourtant Dieu sait si sa vie courte mais remplie aurait pu servir de support à des films.

Le célèbre journaliste Viennois ,si bien décrit par le grand écrivain Stefan Zweig (son livre Un monde disparu) comme une sorte de prophète de la renaissance de l’Etat Juif, avait été bouleversé par le Procès d’ Alfred Dreyfus. Pour cet intellectuel assimilé, c’était le signe que l’ antisémitisme existerait toujours et qu’il fallait un refuge politique pour ce peuple juif balloté. Au congrès sioniste de Bale en 1902 Herzl aura cette vision prophétique « dans deux ans peut être mais dans moins de 50 ans surement , l’Etat des Juifs existera ! » 

Alors le seul film muet de 1921 n’évoque évidemment pas la fondation de l’État d’Israël en 1948 – l’État que Herzl et ses amis projetaient pour les Juifs sur la terre ancestrale.

Le travail épuisant, jusqu’à la limite de ses forces de ce géant au service de cette cause n’a duré en fait qu’une décennie. Ces incessants voyages en Europe et au Moyen-Orient pour obtenir le soutien des philanthropes et des responsables politiques l’auront éreinté. Au moment de sa mort, à l’âge de 44 ans – il est décédé des suites d’une insuffisance cardiaque –, il avait proposé l’établissement d’un État juif en Ouganda.

Espérons que le formidable boom des séries israéliennes comme Shtisel, Fauda, Unorthodox, your Honor et on the Spectrum et leurs audiences record, servira à cette série tant attendue. Herzl en streaming dans le monde entier.

Michel Zerbib

LE 24-08-22 - 17:58