La Radio Juive

La chef d’une commission de l’ONU affirme que les propos à propos du « lobby juif » ont été sortis de leur contexte

(Crédit : Twitter)

La chef d’une commission d’enquête de l’ONU chargée d’enquêter sur les crimes israéliens présumés contre les Palestiniens a repoussé jeudi les critiques d’un membre du panel qui aurait dénoncé le « lobby juif » et remis en question l’inclusion d’Israël dans l’organisation mondiale.

Navi Pillay, ancienne responsable des droits de l’homme de l’ONU, a déclaré que les commentaires de Miloon Kothari à Mondoweiss, un site Web très critique envers Israël, avaient été délibérément décontextualisés, dans une lettre au président du Conseil des droits qui a été rendue publique jeudi.

Kothari, membre de la Commission d’enquête internationale indépendante de l’ONU sur le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et Israël, a affirmé à Mondoweiss dans des commentaires publiés lundi que beaucoup d’argent était dépensé pour « discréditer » le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui a créé la commission chargée d’enquêter sur la guerre de 11 jours entre Israël et le Hamas l’année dernière, et que les médias sociaux étaient « largement contrôlés par le lobby juif ».

Le rôle de la commission, a noté Kothari, était d’examiner le droit humanitaire, le droit des droits de l’homme et le droit pénal. « Sur les trois points, Israël viole systématiquement toute la législation », a-t-il déclaré. « J’irais jusqu’à poser la question de savoir pourquoi ils sont même membres des Nations Unies, parce qu’ils ne respectent pas – le gouvernement israélien ne respecte pas – ses propres obligations en tant qu’État membre de l’ONU », a-t-il ajouté.

Gabriel Attal

LE 29-07-22 - 17:30