La Radio Juive

Gideon Sa’ar et Ayelet Shaked s’échangent des piques à 4 mois des élections

(Crédit : capture d'écran Facebook)

Lors d’une prise de bec politique publique lundi, le ministre de la Justice Gideon Sa’ar et la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked ont échangé des piques initiales dans ce qui deviendra sûrement une bataille féroce pour une partie importante de l’électorat de droite.

Le chef du parti Nouvel Espoir, Saar, a affirmé que le chef de Yamina, Shaked, n’hésiterait pas à faire entrer son parti dans un gouvernement dirigé par le chef du Likoud, Benjamin Netanyahu, si l’occasion se présentait après les prochaines élections.

« Tous ceux qui votent pour Ayelet Shaked savent qu’elle ira avec Netanyahu », a déclaré Sa’ar à la radio militaire. « Même avant la dissolution de la Knesset [la semaine dernière], elle a travaillé pour former un gouvernement [alternatif] dirigé par lui.

Shaked a riposté sur Twitter en disant qu’elle « a reconnu avoir fait des ‘efforts surhumains’ pour empêcher d’aller aux élections », et a décrit ses actions comme « la chose responsable à faire » pour le pays.

Et la nouvelle chef de Yamina a à son tour accusé Saar de négocier avec Netanyahu de la même manière.

Sa’ar a rétorqué qu’il avait refusé les offres passées de Netanyahou que lui, Sa’ar, occupe le poste de Premier ministre dans le cadre d’un accord de rotation, et qu’il avait rejeté des offres similaires ces dernières semaines.

« Est-ce que quelqu’un croit que vous résisteriez à ce test? » a réagi le ministre de la Justice sur Twitter.

Gabriel Attal

LE 04-07-22 - 16:30