(Crédit : autorisation)

Jozef Walaszczyk, sauveur de Juifs durant la Shoah, est décédé à l’âge de 102 ans

Jozef Walaszczyk est mort lundi 20 juin à l’âge de 102 ans à Varsovie. Partisan infiltré dans la Pologne occupée par les Nazis, il rencontre une femme juive et se voit obliger de la sauver, il décide alors de sauver des dizaines d’autres juifs. Durant la Shoah, il a aidé 30 Juifs à trouver des cachettes. Lorsque sa petite-amie se fait arrêter par les nazis avec 20 autres femmes juives, Jozef Walaszczyk soudoie des policiers polonais pour les libérer. Par la suite, il décide d’épouser sa petite-amie et lui fournit une fausse identité. « J’ai probablement pris trop de risques, mais je n’ai pas pu résister à l’idée d’aider les gens dans le besoin », déclara-t-il. En 2002 il a été reconnu par Israël comme un Juste parmi les Nations, le titre de l’Etat juif pour les non-juifs ayant risqué leur vie pour sauver les Juifs de la Shoah. Il est considéré comme le plus ancien Juste vivant de Pologne, selon le groupe de commémoration de la Shoah.

Annaelle Bourlier