La Radio Juive

Les États-Unis poussent Israël à éviter des mesures unilatérales avant la visite de Biden

(Crédit : GPO)

L’administration américaine a poussé Israël à éviter de prendre des mesures unilatérales qui nuiraient davantage aux liens avec les Palestiniens à l’approche du voyage du président Joe Biden en Israël et en Judée-Samarie en juillet, ont déclaré mercredi deux responsables israéliens et palestiniens au Times of Israel.

Les messages ont été transmis lors d’une série de réunions qu’une délégation américaine en visite a tenues avec de hauts responsables israéliens et palestiniens au cours de la semaine dernière. Les récentes réunions et conversations que des responsables américains ont eues avec des responsables de l’Autorité palestinienne « ont déclenché un signal d’alarme » pour Washington concernant l’urgence du problème et le nadir auquel les relations israélo-palestiniennes avaient chuté, a affirmé une source proche du dossier.

Les États-Unis sont particulièrement préoccupés par les efforts israéliens pour faire avancer ce que les critiques appellent un plan de construction de colonies « apocalyptiques » dans la zone E1 de la Judée-Samarie. Après des retards répétés dus à la pression internationale, le ministère de la Défense a mis le projet au rôle pour une audience le 18 juillet , au cours de laquelle des objections juridiques au plan seront soulevées et probablement rejetées. 

La délégation en visite conduite par la sous-secrétaire d’État américaine aux Affaires du Proche-Orient, Barbara Leaf, a exhorté Israël à annuler l’audience, qui aurait lieu quatre jours seulement après le voyage de Biden, ont indiqué les responsables israéliens et palestiniens.

Le responsable israélien a déclaré que Jérusalem ne serait pas en mesure de s’engager sur une telle demande à ce stade, compte tenu de la fragilité du gouvernement, qui comprend des partisans de l’implantation de droite qui sont sur le point de s’enfuir. Le responsable a affirmé qu’un retard du plan E1 pourrait être dans les tuyaux plus près de la date de l’audience, mais a également minimisé l’importance de la session, affirmant que le projet a encore du chemin à faire avant que le terrain ne puisse être rompu. Le plan verrait 3 412 maisons construites entre la colonie de Ma’ale Adumim et Jérusalem, au milieu de la Judée-Samarie, brisant la contiguïté entre les quartiers palestiniens de l’est de Jérusalem et les villes palestiniennes de Ramallah et Bethléem.

Gabriel Attal

LE 16-06-22 - 12:45