La Radio Juive

Boycott de Ben & Jerry’s : un actionnaire américain poursuit Unilever

(Crédit : DR)

Unilever Plc a été poursuivi mercredi par un actionnaire américain qui a déclaré que la société avait mal géré la décision de son unité Ben & Jerry’s de cesser de vendre des glaces dans les territoires palestiniens « occupés par Israël ». Selon le recours collectif proposé devant le tribunal fédéral de Manhattan, Unilever a indûment dissimulé la décision avant qu’elle ne soit annoncée, reconnaissant que de nombreux États américains pourraient se départir d’entreprises qui soutiennent les boycotts anti-israéliens, mais l’ont soutenu une fois que la nouvelle est devenue publique.

Ben & Jerry’s a annoncé en juillet dernier qu’il cesserait de vendre ses produits en Cisjordanie et dans certaines parties de Jérusalem-Est, et romprait sa relation de trois décennies avec un fabricant de glaces israélien qui a rejeté l’interdiction. Le prix des certificats de dépôt américains (« ADR ») d’Unilever a chuté de près de 8% en six jours alors que la Floride et le Texas revoyaient leurs relations avec la société britannique de biens de consommation, et que certains groupes juifs accusaient Ben & Jerry’s d’antisémitisme. Sept États, dont la Floride, le Texas et New York, ont par la suite cédé leurs investissements dans les fonds de pension d’Unilever, selon la plainte.

Gabriel Attal

LE 16-06-22 - 11:30