La Radio Juive

L’Argentine retient l’équipage d’un avion dans le cadre d’une enquête sur leur affiliation au Corps des Gardiens de la Révolution Islamique

(Crédit : capture d'écran YouTube)

Les autorités argentines ont été sommées mardi après-midi d’empêcher le décollage d’un avion iranien, dont des membres de l’équipage sont suspectés d’être affiliées à la force Al-Qods du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique (CGRI), une unité militaire iranienne ayant commis des attentats terroristes à l’international.

Après son décollage du Mexique, des agents de renseignement ont été informés des suspicions concernant l’identité de certains membres de l’équipage du Boeing 747, qui a été forcé d’atterrir en Argentine. De plus, l’avion voyageait avec ses radars éteints, ce qui indique qu’ils souhaitaient éviter les contrôles du trafic aérien. Selon le ministre argentin de la Sécurité, « l’affaire est encore en cours d’investigation ».

Depuis les années 1990, l’Argentine a été victime de nombreux attentats d’unités terroristes iraniennes à l’encontre de sa communauté juive. Par exemple, en 1994, plus de 85 morts et 300 blessés avaient été recensés après une attaque à la voiture piégée à l’Amia, un centre communautaire juif à Buenos Aires.

Charlotte Adda

LE 15-06-22 - 15:45