La Radio Juive

Joe Biden ne retirerait pas le Corps des Gardiens de la Révolution Islamique de la liste terroriste

(Crédit : GPO)

Le président américain Joe Biden a décidé de ne pas retirer le Corps des gardiens de la révolution iraniens de la liste des organisations terroristes étrangères, selon Politico, citant des sources occidentales. Le chef de l’Etat a informé le Premier ministre Naftali Bennett de sa décision lors d’une conversation le mois dernier.

L’affaire a été finalisée lors de la visite de Shimrit Meir, alors encore conseillère politique du premier ministre, lors de sa visite à Washington pour des entretiens avec le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan. Mais les responsables ont demandé à Israël de s’abstenir de faire des déclarations publiques à l’époque. Après sa conversation avec le président américain, Bennett a déclaré que Biden était un véritable ami d’Israël et soucieux de sa sécurité. « Je suis convaincu que le président ne retirera pas le CGRI de la liste des entités terroristes », a-t-il indiqué. Dans un compte rendu de l’entretien entre les deux dirigeants, la Maison Blanche a déclaré avoir parlé de la menace posée par l’Iran et ses mandataires.

La décision de retirer ou non le CGRI de la liste du terrorisme a été l’un des principaux points de friction dans les négociations entre les puissances mondiales et Téhéran sur un retour à l’accord nucléaire de 2015.

Gabriel Attal

LE 25-05-22 - 10:26