(Crédit : autorisation)

« Il a donné sa vie pour moi »: la fiancée de Vyacheslav Golev revient sur l’attentat à Ariel

Une femme dont le fiancé a été tué alors qu’il la protégeait d’une fusillade terroriste à Ariel (Judée-Samarie) la semaine dernière est revenue sur l’attaque. Vyacheslav Golev, un agent de sécurité de 23 ans, a été tué par deux terroristes à l’entrée d’implantation d’Ariel le vendredi 29 avril. Il a utilisé son corps pour protéger sa fiancée, Victoria Fligelman, de la pluie de balles, sauvant sa vie. Le couple travaillait tous les deux comme gardes de sécurité dans l’implantation et faisait régulièrement ses quarts de travail ensemble. «Nous étions tous les deux à l’intérieur de la cabine de garde. J’ai vu une silhouette noire me regarder et il a tiré quatre fois et tout était fini », a déclaré Victoria Fligelman dans une interview à la radio 103FM mercredi. « J’ai entendu une explosion et des cris et j’ai été repoussée. Je ne comprenais même pas ce qui se passait », a affirmé Victoria Fligelman.

« Je ne pouvais pas me lever, je ne comprenais pas pourquoi », a-t-elle déclaré. « J’ai vu Slava se lever et crier et il a juste commencé à tirer », a-t-elle indiué, se référant à Golev par son surnom. « J’ai tiré une fois mais ils étaient partis. J’ai regardé derrière moi et j’ai commencé à crier à l’aide. Je ne me souciais que de la blessure de mon Slava et j’essayais de chercher des personnes qui le soigneraient. Je n’ai pas pu le faire sortir de là. »

Fligelman n’a pas été blessé dans l’attaque. « Slava m’a protégée », a-t-elle précisé. « J’ai quelques égratignures mais elles sont superficielles. »

La mort de Golev a été déclarée sur les lieux. « L’ambulancier m’a dit qu’il n’avait pas survécu », a-t-elle expliqué. « Je lui tenais la main. » « Il a donné sa vie pour moi », a déclaré Fligelman. « Je m’appelle Victoria, ce qui signifie victoire. Slava est la gloire. J’ai battu la mort et il a obtenu sa gloire pour m’avoir sauvé. Je suis vivant, donc je sais que je dois continuer parce qu’il m’a donné sa vie. »

Gabriel Attal