La Radio Juive

Jean-Claude Mailly sur Radio J : « On ne peut pas jeter par dessus bord ses convictions »

(Crédit : DR)

Jean-Claude Mailly, ancien secrétaire général de Force Ouvrière était au micro de Christophe Barbier ce lundi matin dans le Morning à 7h45 sur Radio J.

Dans la nuit du dimanche 1er au lundi 2 mai, un accord électoral a été signé entre la France Insoumise et Europe Ecologie Les Verts alors que les deux partis étaient divisés lors de l’élection présidentielle. EELV a voté pour un rassemblement avec LFI, sous conditions, pour les élections Législatives (12 et 19 juin). Christophe Barbier s’interroge sur les avantages qui découlent de cet accord pour les travailleurs de ce pays. Il existe de nombreuses divergences entre la France Insoumise et le ¨Parti Socialiste. « On a parfois le sentiment du mariage de la carpe et du lapin », compare Jean-Claude Mailly, sceptique de la finalité de cet accord. Est-ce que se répartir les circonscriptions pour maximiser les chances d’avoir une majorité aux Législatives est une bonne manœuvre ? Selon Jean-Claude Mailly, ce serait étonnant. « L’élément clé dans ces discussions, c’est la situation financière des partis qui ont morflé aux élections présidentielles, et qui ont besoin de fonds. Et les fonds on les récolte notamment en fonction des résultats aux Législatives », explique l’ex-secrétaire général de Force Ouvrière. Face à la dilution de l’Union populaire néanmoins, les socialistes devraient persévérer à la résistance. « On ne peut pas jeter par dessus bord ses convictions. La situation est très difficile pour les socialistes même s’ils ont encore des élus locaux beaucoup moins militants qu’avant. Si on ne garde pas le cap, on ne peut que se perdre », affirme Jean-Claude Mailly. 

Arielle Wilhelm

LE 02-05-22 - 10:17