La Radio Juive

VIDÉO. Affaire Jérémie Cohen : Patrick Klugman porte plainte contre Eric Zemmour

Ce matin, Sacha Ghozlan, avocat et co-saisi avec Patrick Klugman dans l’affaire Jeremie Cohen était invité au micro d’Ilana Ferhadian à 7h05 sur Radio J. Il est notamment revenu sur la médiatisation du dossier. 

Le 16 février, Jérémie Cohen, un jeune homme de confession juive qui présente un « léger handicap physique et mental », selon sa famille, est percuté par un tramway dans le centre-ville de Bobigny. Il décédera peu après minuit à l’hôpital. Saisi, le parquet de Bobigny ouvre une enquête pour « homicide involontaire », pour ce qui s’apparente alors à un accident mortel de la circulation. Pourtant, le 23 février, l’enquête est classée sans suite.

La famille Cohen, informée du classement sans suite, décide de mener ses propres investigations. Autour du 10 mars, ils reçoivent une vidéo accréditant l’hypothèse d’une violente agression juste avant le drame. Une deuxième enquête est alors ouverte le 16 mars par le parquet de Bobigny. Le 29 mars, une information judiciaire est ouverte pour « violences volontaires en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Un juge d’instruction est saisi. C’est désormais la police judiciaire qui est chargée des investigations. 

Près de deux mois après le décès de Jeremie Cohen, Éric Zemmour dénonce une « omerta » au sujet de l’affaire dans les médias et au sein de la justice. 

Désigné au début de l’affaire, avec Patrick Klugman, comme avocat de la famille de Jeremie Cohen, Sacha Ghozlan est revenu, ce matin, sur les accusations portées par Éric Zemmour à leur encontre. Ce dernier accuse les avocats initialement désignés d’avoir « étouffé l’affaire ». « Evidemment nous n’avons pas étouffé cette affaire, bien au contraire nous avons essayé d’exploiter au mieux la voix judiciaire », a répliqué Sacha Ghozlan, avant d’ajouter qu’ « en s’en prenant à un avocat, Éric Zemmour s’en prend à la démocratie et à l’État de droit ». 

Les deux avocats, ont décidé de se retirer de l’affaire sans vouloir donner de raisons. 

Le candidat du parti Reconquête, contacté par la famille Cohen, a été l’initiateur de la médiatisation importante de l’affaire.  Il lui est reproché par Sacha Ghozlan et Patrick Klugman « d’instrumentaliser cette affaire » à l’approche des élections présidentielles.

Interrogé par Ilana Ferhadian sur une possible action en justice à l’encontre d’Éric Zemmour, l’avocat a répondu « qu’une action judiciaire aura lieu, une action en diffamation parce qu’on ne peut pas accepter qu’on nous qualifie d’avocats qui étouffe des affaires ». 

Alan Nahum

LE 07-04-22 - 10:20