La Radio Juive

Massacre de Boutcha en Ukraine : pour Emmanuel Macron « il y a es indices très clairs de crime de guerre »

(Crédit : capture d'écran TF1)

« Il y a des indices très clairs de crimes de guerre.» Invité de France Inter lundi 4 avril, Emmanuel Macron a estimé qu’il était «à peu près certain» que l’armée russe s’était rendue coupable du massacre de civils à Boutcha. «Je pense qu’on est tous extrêmement choqués et nous l’avons condamné avec la plus grande fermeté», a d’abord déclaré le président sortant, avant de qualifier les images des victimes de «scènes insoutenables». Désormais, le chef de l’État, qui s’est dit favorable à de nouvelles sanctions, souhaite laisser la place à la justice internationale.

La communauté internationale a été unanimement consternée après la découverte de fosses communes à Boutcha, une ville reprise par l’armée ukrainienne. Selon les autorités ukrainiennes, près de 300 personnes ont été enterrées dans des fosses communes de cette ville située au nord ouest de Kiev.

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid évoque sur Twitter des images terrifiantes de civils tués et des crimes de guerre. Le président français Emmanuel Macron a affirmé que « les autorités russes devront répondre de ces crimes ». Les Etats-Unis, l’Allemagne et l’Otan condamnent aussi ces scènes d’horreur. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé la Russie de commettre un « génocide » en Ukraine. Les Nations Unies demandent une enquête indépendante.

Selon La procureure générale d’Ukraine, les corps de 410 civils ont été retrouvés dans les territoires récemment libérés près de Kiev après le départ des troupes russes. Moscou dément avoir tué des civils.

Sept personnes ont été tuées et 34 blessés dans une frappe russe sur Kharkiv. Une personne a été tuée et 14 blessées dans une frappe russe à Mykolaïv. Dans l’est de l’Ukraine, une frappe russe sur un hôpital à Roubijne a fait un mort et trois blessés.

Christophe Dard

LE 04-04-22 - 11:22