La Radio Juive

Jean-Dominique Merchet sur Radio J : « Les Russes ont compris qu’ils n’avaient pas les moyens militaires de contrôler toute l’Ukraine »

(Crédit : DR)

Jean-Dominique Merchet, journaliste pour l’Opinion et spécialiste des questions de  défense, était au micro d’Ilana Ferhadian ce jeudi matin à 8h35 dans le Morning de Radio J. Il est revenu sur les  récents attentats terroristes qui ont frappé Israël avant de faire le point sur la situation en Ukraine.  

Le terrorisme islamiste ne cesse de frapper en Israël avec onze morts et trois attentats en seulement une semaine dans le pays. Beaucoup d’attaques ont été avortées par les autorités  israéliennes qui ont relevé le niveau d’alerte au plus haut depuis mai dernier alors qu’approche le  ramadan samedi en Israël. « Ce qui est frappant c’est que ces attentats ressemblent fortement à  ce qu’on a eu en France et que ça arrive en même temps que le sommet à Sde Boker avec des  dirigeants arabes », a expliqué Jean-Dominique Merchet.  

Ce genre de sommets donne lieu à des rapprochements qui ne plaisent pas aux terroristes qui voient ces nouvelles amitiés entre Israël et les pays du Golfe comme une menace. « Ce sommet  marque une alliance évidente entre Israël et les pays arabes, et une partie du monde musulman refuse cela. Ces nouvelles amitiés sont également un rempart contre l’Iran », a indiqué le  journaliste.  

Enfin, Jean-Dominique Merchet est revenu sur la situation en Ukraine alors que le ministère russe  de la Défense a annoncé mercredi soir l’instauration d’un « régime de silence », soit un cessez-le-feu, à partir de 9h (heure française) ce jeudi dans le port assiégé ukrainien de Marioupol afin d’évacuer des civils. « Les Russes ont compris qu’ils n’avaient pas les moyens militaires de contrôler toute l’Ukraine et veulent se concentrer sur la région du Donbass. Le risque de ce conflit c’est qu’il s’installe dans le temps et qu’il devienne une guerre de longue durée. La seule solution envisageable pour éviter cela, c’est de se mettre à discuter autour d’une table même si c’est avec ses ennemis ». 

Alexandra Senigou

LE 31-03-22 - 11:04