La Radio Juive

Raphaël Jerusalmy sur Radio J : « En Israël, la campagne de recrutement de Daesh a complètement échoué au fil des années »

(Crédit : DR)

L’ancien officier du renseignement israélien, Raphaël Jerusalmy, était l’invité d’Ilana Ferhadian dans le Grand Journal de Radio J ce mercredi après-midi. L’écrivain et romancier est revenu sur l’attentat à Beer Sheva ayant fait quatre morts et deux blessés dans une attaque terroriste au couteau. « Il y a une tension ayant atteint récemment un certain paroxysme dans le Néguev entre une frange de la population bédouine israélienne et les autorités israéliennes avec une toile de fond socio-économique problématique, certaines rancunes, frustrations d’une certaine jeunesse bédouine. Mais jusqu’à présent, tout cela s’était passé soit sur le plan de la contestation sociale soit sur celui de la criminalité (armes illégales, drogue). Tout cela ne laissait pas penser qu’on allait déraper vers quelque chose de complètement différent, le terrorisme islamiste, c’est un changement de donne là », a déclaré Raphaël Jerusalmy.

« Il y a eu mésestimation de la part du système juridique tant le juge qui a relaxé ce personnage qui avait été arrêté, tant les évaluations psychologiques qui étaient erronées, on a cru qu’il s’était repenti, qu’il n’allait pas recommencer, c’est ce que dit le verdict, on s’est trompé sur cette évaluation. Il était un peu fiché, sous surveillance mais le temps ayant passé, c’est quand même plusieurs années après sa relaxe, sa surveillance s’est relâchée. Il se peut qu’il ait eu un regain mystique islamiste pour agir, il se peut aussi qu’il ait été recontacté par Daesh via les réseaux sociaux, ou via des versements d’argent, c’est la façon dont Daesh s’y prend. Mais je dois signaler qu’en Israël et dans les territoires la campagne de recrutement de Daesh a complètement échoué au fil des années. Ils n’ont réussi à recruter pratiquement personne. Ce cas est isolé. Ce qui est plus inquiétant c’est la montée des tensions dans le Néguev, dans le milieu bédouin, une sorte de nouveau théâtre d’opérations qui s’ouvre et qui va demander énormément d’efforts », a ajouté l’ancien officier du renseignement israélien.

Gabriel Attal

LE 23-03-22 - 15:01