La Radio Juive

Des dizaines d’élus américains demandent à Biden de ne pas retirer les Gardiens de la Révolution de la liste terroriste

(Crédit : Wikipédia)

Plus de 80 membres du Congrès ont exhorté mardi l’administration Biden à ne pas supprimer le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) d’Iran de la liste des groupes terroristes, une décision qu’il est censé peser dans sa tentative de revenir à l’accord nucléaire avec Téhéran.

Dans une lettre adressée au secrétaire d’État américain Antony Blinken, le groupe – dirigé par le représentant Scott Franklin (républicain de Floride) et la représentante Elise Stefanik (républicaine de New York) – a déclaré qu’ils «sont unis dans une forte opposition à toute décision de légitimer les actions irresponsables, déstabilisatrices et antisémites du CGRI au Moyen-Orient ». « Le CGRI continue de participer activement à des actes de terreur et à des actions déstabilisatrices dans la région – en particulier contre l’un de nos alliés les plus proches, Israël », indique la lettre.

Les législateurs ont désigné la milice islamique dure comme l’un des principaux sponsors de nombreux groupes terroristes, dont le Hamas, le Jihad islamique palestinien, le Hezbollah et les Houthis du Yémen, ajoutant que ses actions ont entraîné « d’innombrables morts », dont celles de plus de 600 militaires américains au cours de la guerre. Occupation américaine de l’Irak.

« Il est inadmissible que les États-Unis n’exercent pas une pression maximale sur une organisation perverse et malveillante comme le CGRI », ont-ils affirmé. « Nous exhortons vivement contre toute décision qui légitimerait le CGRI et lui permettrait de menacer davantage la démocratie et la liberté dans le monde. »

Gabriel Attal

LE 23-03-22 - 13:30