(Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Bennett parle de « changement de l’ordre mondial », mais ne condamne pas la Russie

Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, ne condamne pas la Russie, ni même ne mentionne le pays par son nom, dans ses remarques sur le conflit en Ukraine. « L’ordre mondial tel que nous le connaissons est en train de changer », a-t-il déclaré lors d’une cérémonie de remise des diplômes du cours d’officiers de Tsahal à la base Bahad 1 près de Mitzpe Ramon dans le désert du Néguev. « Le monde est beaucoup moins stable, et notre région aussi change tous les jours. »

« Ces jours-ci nous enseignent que la guerre entre armées n’est malheureusement pas une caractéristique du passé », dit-il, qualifiant Israël de « point d’ancrage de la force, de la stabilité, de la sécurité et de l’espoir dans une région dangereuse ».

Il réitère l’appel aux Israéliens en Ukraine pour qu’ils quittent le pays. « Pars maintenant. Protégez vos vies. Nos gens vous attendent aux passages frontaliers dans l’ouest du pays. Chaque Juif sait que nous l’attendons ici », poursuit-il, « que la porte de l’État d’Israël est toujours ouverte ». « Ce sont des moments difficiles et tragiques », indique Bennett. « Nos pensées vont aux civils de l’est de l’Ukraine qui ont été pris dans cette situation. » Il promet qu’Israël offrira toute l’aide humanitaire demandée par l’Ukraine.

Gabriel Attal