La Radio Juive

Art Spiegelman sur l’interdiction de Maus dans le Tennessee : « Ils veulent une Shoah plus douce, qui montrerait surtout à quel point les Etats-Unis ont été formidables »

(Crédit : Flammarion)

La décision a déclenché une tempête de critiques et une discussion au niveau national sur l’antisémitisme et l’identité juive aux Etats-Unis.

L’auteur de « Maus », un livre emblématique sur la Shoah estime que l’interdiction de l’ouvrage par le conseil scolaire du comté de McMinn est causé par des tendances politiques autoritaires. Art Spiegelman a eu accès au procès-verbal de la réunion des membres du conseil scolaire. Il estime que l’interdiction a été causé par un désir de blanchir l’histoire : « Ils essaient de réajuster nos programmes pour terrifier les bibliothécaires, les lecteurs de livres et les enseignants. »

Le but serait d’enseigner la Shoah d’une façon qui rende les Etats-Unis attrayants. Un membre du conseil d’administration a affirmé : « Ce dont nous avons besoin, c’est d’un livre qui montre le patriotisme que nous pouvons ressentir avec fierté pour avoir libéré les Juifs des camps. Spiegelman a souligné que les États-Unis étaient réticents à rejoindre la guerre et à mettre un terme à la persécution des Juifs, et que ce sont les Russes qui ont libéré Auschwitz, où son père avait été détenu. » D’après l’auteur, « même s’ils disent qu’ils sont prêt à enseigner la Shoah, ils veulent une Shoah plus douce, qui montrerait surtout à quel point les Etats-Unis ont été formidable ». Il a averti que les tendances reflétaient des « temps périlleux ». « Le danger, c’est que si vous ne savez pas ce qui s’est passé et que vous ne le reprenez pas, ce n’est pas que l’histoire se répète exactement, c’est juste que vous devez être instruit par ce qui s’est passé dans le passé pour vous protéger », a-t-il déclaré. « Après qu’il y ait eu un génocide à l’échelle de la Shoah, c’est maintenant sorti du sac. Cela peut être fait, cela pourrait même être une source d’inspiration pour un politicien horrible et monstrueux. »

L’événement en direct de mardi a été organisé par la Fédération juive du Grand Chattanooga, la Congrégation B’nai Zion, la Congrégation Mizpah, l’Église évangélique luthérienne de l’Ascension et le Tennessee Holler, le média qui a le premier révélé l’histoire du conseil scolaire. La série de romans graphiques de Spiegelman « Maus » raconte l’expérience de son père pendant l’Holocauste et les répercussions du génocide au sein de leur famille. Spiegelman a terminé la série en 1991. Il dépeint les Juifs comme des souris et les Allemands comme des chats prédateurs, et est considéré comme une pièce emblématique de la littérature sur la Shoah. C’est le seul roman graphique à avoir remporté un prix Pulitzer.

ES

LE 08-02-22 - 11:41