La Radio Juive

L’inauguration de la grande synagogue de Lille et l’hommage à Victor Young Perez, la chronique d’Elie Korchia

(Crédit : DR Rudy Waks)

Elie Korchia, Président du Consistoire de France et avocat au barreau de Paris, était au micro d’Ilana Ferhadian, ce vendredi matin à 7h20 dans le Morning de Radio J pour sa chronique hebdomadaire. Il est revenu sur l’inauguration des travaux de restauration de la grande synagogue de Lille dimanche 23 janvier où il était présent avec le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin et le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia. « C’était un moment très émouvant et important pour la vie de la cité parce que comme l’a rappelé la maire de Lille, Martine Aubry, la grand synagogue est un joyau dans la cité. Elle est en plein centre ville. et resplendit de sa rénovation. C’est un effort collectif qui a permis sa restauration à l’identique de l’origine il y a 130 ans avec des ferronneries, des vitraux. L’année prochaine, en 2023, on fêtera le 150e anniversaire de la création de la communauté juive de Lille par le Consistoire de France. Le ministre de l’Intérieur a dit une phrase intéressante : on se rencontre beaucoup pour parler des chiffres inquiétants de l’antisémitisme, de la commémoration des victimes de la Shoah et là cela procurait du plaisir d’être dans une synagogue remplie, avec 350 personnes, dans le respect des règles sanitaires et des gestes barrières, pour fêter cette restauration et montrer combien la synagogue compte dans la vie de la cité. La cérémonie a été ouverte par trois petites filles de 6 à 8 ans et clôturée par les EI qui ont récité la prière pour la République. Cela faisait plaisir d’être réunis pour de la vie, pour de la vitalité de la communauté juive, pour cette magnifique restauration de la synagogue qui est importante pour la région nord de la France », a déclaré Elie Korchia.

Le Président du Consistoire de France s’est également attardé sur l’hommage à Victor Young Perez, champion du monde des poids mouches avec l’inauguration du gymnase en son nom dans le 12e arrondissement de Paris et le voyage à Auschwitz à l’occasion du 77e anniversaire de la libération du camp de concentration et d’extermination. « J’ai été ému lundi pour l’inauguration du gymnase Victor Young Perez. Ce sont donc deux romans graphiques que je conseille : « A l’ombre de la gloire », qui raconte la rencontre entre ce jeune boxeur juif tunisien qui arrive à Paris et devient le plus jeune champion du monde de boxe poids mouche. Il aura ensuite un destin tragique. Il rencontre une femme fatale et aura une liaison passionnelle. C’est l’histoire entre ce boxeur mort à Auschwitz. Le 2e ouvrage, « Young » aux éditions Futuropolis raconte l’histoire de ce jeune qui meurt le dernier jour de la marche de la mort en janvier 1945. Ce qui est terrible dans cette bande dessinée, outre le parcours fantastique de cet homme force de résilience, c’est de voir comment il va être dénoncé, déporté à Auschwitz, alors qu’il rencontre Primo Levy, Alfred Nakache, qui lui est revenu des camps de la mort, comment il traverse toute cette période de 1943 à 1945. Malheureusement dans les derniers jours il se fait fusiller par un nazi alors qu’ils sont en train de quitter le camp d’Auschwitz. C’est un parcours de vie et un destin exceptionnel qui nous est relaté et au moins on sait qu’un gymnase portera son nom », a expliqué Elie Korchia.

`Gabriel Attal

LE 28-01-22 - 16:50