(Crédit : ministère des Affaires étrangères)

Lapid : Israël espère une normalisation avec l’Indonésie et l’Arabie Saoudite mais aucun accord n’est imminent

Le ministre des Affaires étrangères israélien Yaïr Lapid a déclaré mardi que même si Israël espère étendre les accords d’Abraham et établir des relations diplomatiques avec l’Arabie saoudite et l’Indonésie, aucun accord n’est imminent. Les accords négociés par les États-Unis ont vu Israël normaliser ses relations avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc.

S’adressant à la radio de l’armée, Lapid a affirmé que Jérusalem cherchait à « étendre les accords d’Abraham à d’autres pays ». « Si vous me demandez quels sont les pays importants que nous examinons, l’Indonésie en fait partie, l’Arabie saoudite bien sûr, mais ces choses prennent du temps », a-t-il expliqué. Lapid a ajouté que les « petits pays » qu’il n’a pas identifiés pourraient normaliser les relations avec Israël dans les deux prochaines années.

Ses commentaires faisaient suite à un rapport de la radio de l’armée au début du mois selon lequel une délégation de responsables indonésiens s’était récemment rendue en Israël pour discuter des stratégies de lutte contre les coronavirus. Les responsables de la santé indonésiens ont rencontré des responsables israéliens dans le but « d’apprendre à faire face à la pandémie de coronavirus », indique le rapport. Le rapport n’a pas précisé quand la visite a eu lieu, affirmant que c’était « ces dernières semaines ».

Gabriel Attal