(Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Israël s’efforce de désamorcer la crise diplomatique entre les États-Unis et la Russie

Israël s’efforce de désamorcer les tensions entre les États-Unis et la Russie, au milieu d’une crise frontalière qui couve entre la Russie et l’Ukraine, a rapporté Galei Tzahal (la radio de l’armée) ce mercredi matin. Les États-Unis ont demandé à Israël de servir de médiateur dans les efforts diplomatiques pour empêcher une rupture majeure entre les États-Unis et la Russie.

Israël maintient publiquement un profil bas sur la crise entre la Russie et l’Ukraine, notant les importantes populations juives dans les deux pays et citant des craintes que le soutien manifeste d’Israël à l’une ou l’autre des parties n’alimente l’antisémitisme contre les Juifs dans la région. Les États-Unis ont tenté de désamorcer les tensions avec la Russie ces derniers jours, alors même que le président Joe Biden a suggéré mardi qu’il pourrait imposer des sanctions à son homologue russe, Vladimir Poutine.

Un jour plus tôt, le Pentagone avait annoncé que le secrétaire à la Défense, Lloyd Austin, avait placé environ 8 500 soldats basés aux États-Unis en « alerte renforcée » pour un déploiement rapide afin d’aider l’OTAN si nécessaire. Aucune décision de les déployer n’a cependant été prise, selon le porte-parole du Pentagone, John Kirby, qui a noté que les États-Unis pourraient également proposer des troupes déjà stationnées en Europe.

Gabriel Attal