(Crédit : DR)

Le système de santé israélien sous-équipé selon un rapport de l’OCDE

Il est aussi en sous-effectif par rapport à la moyenne des Etats membres de l’Organisation de coopération et de développement économique.

Pour 1 000 habitants en Israël, il n’y a que trois lits d’hôpitaux contre 4,4 pour la moyenne de l’OCDE. Ce chiffre chute à seulement 2,2 lits pour 1.000 personnes dans les unités de soins intensifs contre 3,5. Le ministère israélien de la santé confirme ses résultats, y compris sur le nombre de médecins, toujours sur la base du ratio pour 1 000 habitants, il y en a en 3,29 contre 3,69. C’est encore pire au niveau des infirmières, là où il n’y en a que 5 en Israël, sur la moyenne de l’OCDE on arrive à 9,4.

En ce qui concerne les machines d’imagerie médicale, Israël est également en deçà de la moyenne, le nombre d’appareils d’IRM par million d’habitants étant plus de trois fois inférieur à celui de l’OCDE. Seuls 7,5% du PIB israélien sont consacrés au secteur de la santé chaque année, mais le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, se félicite de bons résultats malgré des ressources faibles.

En plus, depuis le début de la pandémie de coronavirus il y a deux ans, les changements importants opérés devraient avoir un impact positif, mais ils ne sont pas encore pris en compte dans le dernier rapport de l’Organisation de 2019.

ES