La Radio Juive

Démission de négociateurs américains de l’accord sur le nucléaire iranien

(Crédit : DR)

L’équipe de négociation américaine dépêchée à Vienne pour des pourparlers nucléaires avec l’Iran s’est divisée sur des désaccords sur la dureté de la position envers Téhéran que les États-Unis devraient adopter, selon le Wall Street Journal. Trois membres de l’équipe américaine seraient en désaccord avec l’approche adoptée à Vienne, ont déclaré plusieurs responsables américains au quotidien. L’un des membres de l’équipe, Richard Nephew, envoyé spécial adjoint en Iran, aurait démissionné de l’équipe. Deux autres, non nommés dans le rapport, se sont « retirés des pourparlers » par frustration face à la position de négociation souple adoptée à Vienne.

Des responsables cités dans le rapport ont affirmé que l’équipe, dirigée par le vétéran du département d’État Robert Malley, est divisée sur un certain nombre de questions, notamment la fermeté d’appliquer les sanctions existantes contre l’Iran et la question de savoir s’il faut quitter la table des négociations si Téhéran continue d’avancer. faire avancer son programme nucléaire alors que les pourparlers s’éternisent.

Le rapport intervient quelques heures seulement après que le département d’État américain a indiqué qu’il était prêt à tenir des pourparlers directs avec l’Iran sur son programme nucléaire, après que Téhéran a précisé qu’il envisagerait une telle option. « Nous sommes prêts à nous rencontrer directement », a déclaré un porte-parole du département d’Etat, selon France24.

« Nous avons longtemps soutenu qu’il serait plus productif de s’engager directement avec l’Iran, à la fois sur les négociations du JCPOA et sur d’autres questions », a déclaré le porte-parole, faisant référence à l’accord nucléaire entre l’Iran et les grandes puissances.

Gabriel Attal

LE 25-01-22 - 17:15