(Crédit : DR)

Ilan Greilsammer sur Radio J : « L’éventualité d’un accord de plaidoyer semble s’éloigner »

Le professeur de Sciences politiques à l’Université Bar Ilan de Tel Aviv, Ilan Greilsammer, était l’invité de Steve Nadjar dans le Grand Journal de Radio J ce lundi après-midi. Il est revenu sur l’éventuel accord de plaidoyer que négocierait Benyamin Netanyahou avec le procureur général de l’Etat d’Israël, Avichaï Mandelblit. « C’est la grande question politique en Israël aujourd’hui, depuis qu’on a appris que Benyamin Netanyahou menait des négociations avec le procureur général de la possibilité d’un accord de plaidoyer et surtout de la possibilité que Benyamin Netanyahou quitte la vie politique, ce qui ouvrirait d’importantes possibilités. Maintenant, les derniers jours de la semaine, l’éventualité d’un accord semble s’éloigner car le procureur général quitte son poste dans une dizaine de jours, il n’y a matériellement pas le temps de rédiger tous les paragraphes compliqués de cet accord de plaidoyer et par conséquent si cela se fait, cela ne se fera probablement pas avec Mandelblit mais avec celui qui prendra sa succession. N’oublions pas que celui qui nommera le futur conseiller juridique du gouvernement n’est autre que Gideon Sa’ar, ministre de la Justice, qui a quitté le Likoud avec fracas contre Netanyahou, je ne pense pas que celui qui sera nommé sera tendre avec Netanyahou. Cela m’étonnerait beaucoup. Peut-être qu’il y aura un accord de plaidoyer où Netanyahou reconnaîtra publiquement ses fautes et n’obtiendra que quelques mois de travaux d’intérêt général. Ce qui sûr c’est que tout le monde se prépare à l’après Netanyahou », a déclaré Ilan Greilsammer.

Gabriel Attal