(Crédit : capture d'écran CNN)

93% des juifs américains préoccupés par le niveau d’antisémitisme aux Etats-Unis

Selon une nouvelle enquête par panel commandée et publiée aujourd’hui par la Ruderman Family Foundation. L’enquête en deux parties, menée par le groupe Mellman, a examiné 2 500 adultes juifs américains en décembre 2019 et 1 000 autres adultes juifs d’octobre à novembre 2021. Bien qu’elle ait été menée avant la crise des otages de la synagogue à Colleyville, au Texas, l’enquête récemment publiée amplifie les craintes renouvelées concernant l’antisémitisme dans tout le pays à la suite de cette attaque. Soixante-quinze pour cent des Juifs américains pensent qu’il y a plus d’antisémitisme aujourd’hui aux États-Unis qu’il y a cinq ans. Presque tous les Juifs américains (94%) disent avoir vu au moins un peu d’antisémitisme aux États-Unis au cours des cinq dernières années. Un jeune juif sur trois (18-39 ans) déclare avoir personnellement été victime d’antisémitisme et 60% disent connaître une famille ou un ami qui en a été victime. Les Juifs plus âgés (plus de 60 ans) sont plus susceptibles d’avoir vu « beaucoup » d’antisémitisme (62%) que les Juifs plus jeunes (47%).

L’enquête a également exploré la notion de destin partagé entre les Juifs américains. Lorsqu’on leur a demandé dans quelle mesure ils pensaient que ce qui arrivait aux Juifs américains avait quelque chose à voir avec ce qui se passait dans leur propre vie, 82% ont reconnu un destin partagé. Même parmi ceux qui ne valorisent pas le fait d’être juifs, une majorité (65%) pense que ce qui arrive aux autres Juifs américains a également un certain effet sur eux. De plus, l’enquête a révélé que 9% de ceux qui ne sont pas impliqués dans la communauté juive considèrent l’antisémitisme comme une raison de s’impliquer, ce qui montre que le problème est suffisamment fort pour engager un groupe démographique sans lien avec la vie juive.

« Notre enquête renforce le besoin urgent pour les dirigeants américains de formuler de nouvelles stratégies pour faire face à la montée de l’antisémitisme et à l’augmentation des crimes de haine contre la communauté juive », a précisé Jay Ruderman, président de la Ruderman Family Foundation. « En conséquence, nous espérons que ces conclusions inciteront les dirigeants locaux et nationaux à agir sur cette question cruciale. L’antisémitisme est une menace pour la société américaine dans son ensemble et ce n’est qu’en s’attaquant à ce problème en tant que nation unifiée qu’il sera vraiment résolu. »

Gabriel Attal