(Crédit : mission israélienne de l'ONU)

L’ONU s’apprête à adopter une résolution historique contre le négationnisme

L’Assemblée générale des Nations Unies est sur le point d’adopter une résolution historique appelant à « des mesures pour lutter contre le déni et la distorsion de la Shoah alors que l’antisémitisme continue de croître dans le monde ». L’effort est dirigé par l’ambassadeur d’Israël à l’ONU Gilad Erdan, qui a déclaré que la résolution marquerait la première fois en 17 ans que l’Assemblée générale devait approuver un texte d’origine israélienne. Le vote aura lieu le 20 janvier, qui marque également le 80e anniversaire de la Conférence de Wannsee – la réunion au cours de laquelle Hitler et ses hauts responsables nazis ont décidé du plan d’éradication du peuple juif, également connu sous le nom de « la solution finale. » 

Jusqu’à présent, la première et unique fois qu’une résolution soutenue par Israël a été adoptée, c’était en 2005 avec l’établissement de la Journée commémorative de la Shoah, qui a lieu chaque année le 27 janvier. La résolution israélienne « exhorte tous les États membres à rejeter sans aucune réserve toute négation de la Shoah en tant qu’événement historique, en tout ou en partie, ou toute activité à cette fin ». Il demande aux « États membres et aux réseaux sociaux de prendre des mesures pour lutter contre l’antisémitisme et la négation de la Shoah » par le biais des « technologies de l’information et de la communication » et de faciliter le « signalement de ces contenus ». La résolution est coordonnée avec le ministère des Affaires étrangères qui travaille également à sa promotion dans le monde.

Gabriel Attal