(Crédit : DR)

Miri Regev annonce son intention de remplacer Benyamin Netanyahou à la tête du Likoud

La députée Miri Regev a annoncé ce lundi son intention de se présenter à la présidence du parti Likoud une fois que Benyamin Netanyahou aura quitté son poste. S’adressant à Radio Kol Chai lundi matin, Regev, qui a été porte-parole de Tsahal lors du désengagement de Gaza en 2005 et plus tard à la tête des ministères des Transports et de la Culture et des Sports, a clairement exprimé ses aspirations à diriger le Likoud après le départ de Netanyahou de la politique. « Le lendemain de Netanyahou, je me présenterai à la direction du mouvement. Je l’ai dit dans le passé, et je le répète maintenant. »

Regev a également évoqué des informations faisant état de progrès dans les pourparlers entre Netanyahou et le procureur général Avichai Mandelblit en vue d’une négociation de plaidoyer, exprimant son espoir que Netanyahou ne soit pas expulsé de la politique, comme Mandelblit l’a exigé comme condition à une négociation de plaidoyer. « J’espère qu’il va rester, c’est juste qu’il va rester, et certainement quand on voit la situation des affaires [contre lui] et des témoins de l’État. »

« Je ne pense pas qu’il abandonne la lutte publique, c’est une affaire personnelle pour lui et sa famille ; il a été persécuté pendant des années. C’est une affaire privée, et je respecterai la décision qu’il prendra. Mais si j’étais à sa place, je continuerais à me battre. Tant de gens sont convaincus de son innocence. »

Gabriel Attal