(Crédit : DR)

Eric Zemmour condamné à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale

Le candidat à la Présidentielle 2022, Eric Zemmour, a été condamné le tribunal correctionnel de Paris ce lundi à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine raciale. Le tribunal a rendu son verdict concernant l’ancien journaliste pour ses propos sur les mineurs isolés.

Le 29 septembre 2020, Eric Zemmour participait à un débat sur CNews sur les mineurs isolés après un attentat devant les ex-locaux de Charlie Hebdo. Il déclare alors: « Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent. »

« Mécanismes de la haine »

Plusieurs associations anti-racisme s’étaient constituées partie civile, ainsi qu’une vingtaine de conseils départementaux – les départements étant en charge de l’Aide sociale à l’enfance qui accompagne ces mineurs isolés. Pour la procureure, les propos tenus par Eric Zemmour n’étaient pas « un accident de langage ». La magistrate estimait que plus largement, le polémiste visait la population immigrée et employait, selon elle, « les mécanismes de la haine ». Éric Zemmour a réagi et dénoncé « une condamnation idéologique et stupide » dans un communiqué.

Gabriel Attal