(Crédit : porte-parole de Tsahal)

La plupart des maisons détruites par la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza sont toujours en ruines

Seules 50 des 1 650 maisons détruites au cours d’une guerre de 11 jours entre les militants de Gaza et Israël sont en cours de restauration, ce qui provoque la frustration des Palestiniens face à la lenteur de la reconstruction huit mois après la fin du conflit armé entre Israël et le Hamas. Les responsables gazaouis estiment qu’il faudra 479 millions de dollars pour reconstruire les maisons et les infrastructures endommagées pendant la guerre. Le Qatar et l’Égypte ont chacun promis 500 millions de dollars pour la reconstruction de la bande de Gaza, dirigée par le Hamas.

Naji Sarhan, vice-ministre du Logement de Gaza, a souligné que seulement 100 millions de dollars avaient été débloqués jusqu’à présent et qu’avec des fonds qatariens, la reconstruction avait commencé sur 50 des 1 650 maisons détruites. Sarhan a cité les pressions israéliennes, mais n’a pas précisé. « Il est clair que l’occupation israélienne exerce une pression politique et crée des obstacles », a-t-il indiqué à Reuters.

Le COGAT, le bureau de liaison du ministère israélien de la Défense auprès des Palestiniens, n’a pas répondu à une demande de commentaire. Israël, qui contrôle le principal point de passage commercial vers Gaza, a précisé que la reconstruction serait liée à la conclusion d’un accord pour la remise de deux civils israéliens et des corps de deux soldats israéliens qui seraient détenus par le Hamas. Mais dans une tentative apparente de réduire les tensions avec le groupe, il a récemment autorisé davantage de matériaux de construction à entrer à Gaza pour reconstruire les maisons détruites ou endommagées pendant la guerre en mai 2021.

Gabriel Attal