(Crédit : unité du porte-parole de Tsahal)

Un Palestinien âgé serait décédé d’une crise cardiaque lors d’une arrestation par les troupes israéliennes

Un Palestinien de 80 ans est décédé ce mercredi matin d’une crise cardiaque après avoir été violemment maltraité lors d’une arrestation par des soldats israéliens avant l’aube, dans une petite ville près de Ramallah, a annoncé le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne. Un habitant de Jiljilya, Amr Abd al-Majid As’ad, 80 ans, aurait été détenu dans sa ville natale après être rentré chez lui tard dans la nuit. « Selon le récit de sa famille, des soldats israéliens l’ont arrêté, lui ont attaché les mains et l’ont battu, ce qui l’a conduit à une crise cardiaque », a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué.

As’ad a été emmené dans un dispensaire palestinien local avant d’être transféré au Centre médical palestinien de Ramallah, où il est décédé, selon le communiqué. Un porte-parole des Forces de défense israéliennes n’a pas répondu à une demande de commentaire. Tsahal mène des opérations d’arrestation chaque nuit, arrêtant souvent des dizaines ou des dizaines de Palestiniens soupçonnés d’être impliqués dans des activités terroristes.

Tsahal a répondu aux accusations des Palestiniens : « L’enquête préliminaire montre que le Palestinien a été arrêté lors d’une opération de Tsahal après s’être opposé à un contrôle de sécurité. Le détenu a été libéré plus tard dans la nuit. » Il a également été signalé que la police militaire a ouvert une enquête sur les circonstances de l’incident.

Gabriel Attal