(Crédit : Yeshiva de Homesh)

Affrontements entre policiers et étudiants de la yeshiva de Homesh en Judée-Samarie

Des affrontements ont éclaté entre les autorités israéliennes et des étudiants de la yeshiva de Homesh en Judée-Samarie ce lundi après-midi. Des responsables de l’administration civile sont arrivés à Homesh dans le nord de la Samarie – construit sur le site de l’ancienne ville israélienne du même nom, qui a été évacuée dans le plan de désengagement de 2005 – et ont commencé à confisquer le matériel appartenant à la Yeshiva.

Des témoins rapportent que des affrontements ont rapidement éclaté entre des étudiants de yeshiva et des agents de la police des frontières qui ont été déployés sur les lieux pour sécuriser l’opération de l’administration civile. Les habitants affirment que les policiers ont utilisé une force excessive pendant l’opération, s’en prenant violemment aux étudiants. « Le gouvernement se comporte comme un pyromane afin d’éclairer intentionnellement toute la zone », a lâché le chef du conseil régional de Samarie, Yossi Dagan.

« On voit là, encore, des images tout droit sorties de l’expulsion et du Désengagement. Ils envoient nos frères les soldats pour mener des activités de police avec une extrême violence. J’appelle Bennett : reprenez vos esprits, arrêtez ce processus destructeur qui a fonctionné depuis le meurtre », a poursuivi Dagan, faisant référence à l’attaque terroriste meurtrière du mois dernier qui a coûté la vie à l’étudiant de la Yeshiva, Yehouda Dimentman.

Gabriel Attal