(Crédit : DR)

Les Saoudiens affirment que le Hezbollah est une menace pour les Arabes après que Nasrallah a qualifié le roi de « terroriste »

L’ambassadeur d’Arabie saoudite à Beyrouth a déclaré jeudi 6 janvier que le Hezbollah était une menace pour la sécurité arabe après que le chef du mouvement libanais soutenu par l’Iran a qualifié le roi Salman de « terroriste ». Le dernier échange d’insultes fait suite à une crise entre le Liban et les États arabes du Golfe à propos de la guerre au Yémen et aux accusations saoudiennes selon lesquelles le Hezbollah s’immisçait dans le conflit.

« Riyad espère que les partis politiques donneront la priorité à l’intérêt suprême du Liban (…) et mettront fin à l’hégémonie terroriste du Hezbollah sur tous les aspects de l’Etat », a affirmé l’ambassadeur Waleed Bukhari à l’AFP. « Les activités terroristes du Hezbollah et le comportement militaire régional menacent la sécurité nationale arabe », a-t-il ajouté.

La déclaration de Bukhari intervient après que Hassan Nasrallah, chef du groupe terroriste chiite, ait qualifié le roi Salmane de « terroriste » et accusé l’Arabie saoudite d’exporter l’extrémisme islamique dans un discours télévisé plus tôt cette semaine.

Gabriel Attal