(Crédit : Twitter)

Plusieurs habitations de l’implantation illégale de Homesh détruites

Tsahal et la police israélienne ont aussi mis hors d’usage le système électrique.

Cette localité est l’une des quatre en dehors de Gaza qui avait été rasée lors du plan de désengagement de 2005. La Knesset s’était opposée à sa légalisation en décembre. Le président du Conseil de Samarie accuse le gouvernement de combattre les victimes au lieu des terroristes. Il y a deux semaines, un habitant de Homesh, Yehouda Dimentman a été tué dans un attentat. Des personnes de l’extérieur sont venus soutenir les habitants des lieux qui se retrouvent sans abris.

Crédit : Yeshiva de Homesh

ES