(Crédit : DR)

Denis Charbit sur Radio J à propos de l’affaire Haïm Wadler : « C’est la fin d’une omerta pour les jeunes générations de la communauté orthodoxe »

Denis Charbit, professeur de sciences politiques à l’Université Ouverte d’Israël, était au  micro d’Ilana Ferhadian ce lundi matin à 8h30 sur Radio J. Il est notamment revenu sur les révélations sur les graves agissements présumés de Haïm Walder qui divisent le monde orthodoxe. 

Le Haaretz a révélé 22 plaintes pour agressions sexuelles à l’encontre de Haïm Walder écrivain,  éducation et conseiller orthodoxe qui s’est récemment donné la mort. Il aurait notamment violé ou harcelé sexuellement des femmes et des enfants. Pour Denis Charbit, c’est la fin d’une omerta insupportable pour les jeunes générations de la communauté orthodoxe. « En général, on a l’habitude que le monde orthodoxe réagisse d’une même voix, mais là c’est différent, les autorités rabbiniques sont divisées, et c’est un véritable écart de générations. Les jeunes générations  considèrent qu’on ne plus ne plus en parler, le ‘chez nous ça n’existe pas’ a assez duré », a-t-il  expliqué.  

« Le plus dramatique c’est que ce sont les victimes qui ne sont pas entendues, certains ont fait de Haïm Walder un martyr. Aucun procès ne pourra être fait maintenant qu’il est mort et les  victimes sont les plus à plaindre dans cette histoire. Espérons que cette affaire fasse bouger les  choses dans la communauté orthodoxe », a indiqué Denis Charbit. 

Alexandra Senigou