(Crédit : DR)

Un homme de 32 ans inculpé pour espionnage pour le Hezbollah

Le bureau du procureur du district de Jérusalem a déposé vendredi un acte d’accusation devant le tribunal de district de la ville contre Ahmed Zahara, 32 ans, résident de Jérusalem, pour avoir servi en tant qu’agent du Hezbollah. Selon l’acte d’accusation, il y a environ neuf ans, Zahara a contacté un prisonnier libéré vivant au Liban et lui a dit qu’il souhaitait contacter des personnes du Hezbollah afin de travailler pour eux en Israël. Il a reçu un logiciel crypté de l’organisation afin qu’il puisse rester en contact avec eux. Zahara se rendait parfois à Ramallah, afin de contacter ses maîtres via le programme crypté afin d’échapper aux forces de sécurité en Israël. Il lui a été demandé d’effectuer diverses tâches, notamment de fournir des mises à jour sur la situation à Jérusalem et en Judée-Samarie et de rendre compte des troubles survenus dans la capitale israélienne. En outre, le défendeur a lancé ses propres activités telles que photographier des lieux avec de grandes antennes paraboliques afin d’envoyer leur emplacement au Hezbollah.

L’exploitation a cessé il y a plusieurs années mais a repris l’année dernière. Lors de sa lune de miel en Turquie, Zahara a reçu de l’argent et, encore une fois, un téléphone portable crypté. À son retour en Israël, il a contacté ses maîtres et accepté des tâches supplémentaires. Il a ensuite été arrêté et son contact avec le Hezbollah a été coupé. Zahara a été inculpé pour avoir contacté un agent étranger, transmis des informations à l’ennemi dans l’intention de nuire à la sécurité de l’État et quitté illégalement le pays. L’enquête a été menée par le Shin Bet et par l’Unité nationale d’enquête sur la criminalité internationale de la police israélienne , qui fait partie de Lahav 433.

Gabriel Attal