La Radio Juive

Soulager les jambes lourdes, la chronique du docteur Serge Rafal

(Crédit : DR)

C’est un problème circulatoire fréquent, qui touche environ le tiers de la population dans toutes les tranches d’âge, des dames, 2 à 3 fois plus souvent que des messieurs, des adolescentes parfois. Ce souci fonctionnel survient volontiers lorsque la température extérieure s’élève mais également avec le chauffage par le sol ou chez des personnes qui travaillent constamment debout. Les veines se dilatent ce qui provoque une stagnation du sang et par conséquent l’inconfort avec une sensation de chaleur, des fourmillements, des douleurs et parfois un gonflement des chevilles.

Les veines, à la différence des artères, ne possèdent pas de fibres musculaires. Seules de petites valvules empêchent le sang de refluer. Celui-ci remonte vers le cœur grâce aux mouvements musculaires que nous effectuons et qui lui permettent de lutter contre la gravité. Le militaire debout immobile dans sa guérite, une vendeuse, une hôtesse qui ne peuvent s’asseoir, vont nécessairement ressentir cette sensation de jambes lourdes car le sang veineux ne remonte pas vers le foie puis le cœur. La marche et les mouvements des jambes constituent la 1ère des mesures efficaces.

Eviter, éviter, éviter… – Eviter autant que possible de rester immobile, la sédentarité étant à la fois l’ennemie du cœur et des jambes ; – Eviter les sports qui provoquent des à-coups circulatoires (squash, tennis, basket),  leur préférer la marche, la natation, le vélo en piscine, la danse, la gym douce, le drainage lymphatique ; – Eviter de fumer car le tabac diminue la tonicité veineuse ; – Eviter les vêtements trop serrés (slims) qui contribuent également à freiner le retour circulatoire, choisir plutôt des vêtements amples ; – Eviter les talons trop hauts ; – Eviter d’exposer ses jambes à la chaleur (sauna, soleil, bain, épilage à la cire chaude) ; – Eviter enfin l’alcool, le café, les épices, la moutarde qui favorisent la congestion veineuse.

Une bonne hygiène de vie permet de soulager les symptômes avec des mesures hygiéno-diététiques et des traitements surtout de contention : – Bouger+++ vous l’avez compris ; – Faciliter la circulation en surélevant légèrement les pieds du lit afin que le sang veineux s’écoule plus facilement ; – Adopter de bonnes postures en évitant la station assise prolongée, de surcroit les jambes croisées ; – Les surélever dans la position dite à l’américaine, pieds sur le bureau, dès que cela est possible ; – Pratiquer une activité physique telle la marche, 7000 pas par jour nous l’avons dit récemment ; – Adopter une alimentation équilibrée ; – Boire suffisamment pour augmenter le drainage des tissus ; – Perdre du poids si cela est nécessaire et possible ; – Passer régulièrement un jet d’eau froide sur les jambes et surtout après un bain chaud ; – Des chaussettes ou des bas de contention qui soulagent surtout s’il y a insuffisance veineuse ou des varices, même s’ils ne sont pas très « sexy ». 

Les médicaments évidemment. Bien que déremboursés il y a quelques années au nom d’un SMR décrété insuffisant, les médicaments dits veinotoniques ou phlébotoniques ou vasculoprotecteurs augmentent la tonicité veineuse, limitent la dilatation veineuse et le phénomène inflammatoire, diminuant ainsi la lourdeur, la douleur, le gonflement. Ces médicaments qu’ils soient de synthèse ou naturels sont en outre de prise facile et de tolérance excellente. Mais ils soulagent seulement les symptômes et n’ont pas d’action sur l’évolution de la maladie.

Les plantes sont bien sûr intéressantes. Elles sont nombreuses et très efficaces, même si les autorités sanitaires européennes leur ont interdit de prétendre contribuer à une action circulatoire. C’est pourtant le cas des graines et de l’écorce du marron d’Inde, des feuilles et de l’écorce de l’hamamélis, du rhizome de petit-houx, des extraits de feuilles de vigne rouge, des feuilles de ginkgo biloba, des feuilles et baies de cassis. Et des huiles essentielles de citron, de cyprès, d’hélichryse en massages.

Pierre Dac nous expliquait délicieusement « qu’on pouvait fortifier ses jambes en mangeant des œufs mollets », faites plutôt confiance aux conseils que je viens de vous prodiguer.

Docteur Serge Rafal

LE 29-12-21 - 08:45