(Crédit : DR)

Les États-Unis envisagent la réouverture des bureaux de l’OLP à Washington

L’administration américaine a annoncé ce mercredi qu’elle étudiait la possibilité de rouvrir les bureaux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington. La réouverture possible des bureaux de l’OLP – fermés en 2018 par l’administration Trump – se veut une démonstration de bonne volonté de la part de Washington, après avoir décidé de geler la réouverture du consulat américain pour les affaires palestiniennes à Jérusalem en raison de l’opposition d’Israël. Un obstacle, face au mouvement, cependant, est la loi qui expose tous les représentants palestiniens affiliés aux bureaux rouverts de l’OLP à Washington à des poursuites personnelles chaque fois qu’il y a une attaque terroriste contre Israël. Les Palestiniens, pour leur part, veulent une garantie de Washington que leurs représentants bénéficieront d’une immunité contre de telles poursuites si les bureaux de l’OLP sont effectivement rouverts.

« La réouverture des bureaux de l’OLP à Washington n’est pas une catastrophe en ce qui nous concerne », a expliqué un haut responsable à Jérusalem. « Cependant, Israël demandera aux Américains de conditionner la réouverture des bureaux au retrait de la plainte du Palestinien de La Haye », a ajouté la source – faisant référence à la plainte pour crime de guerre des Palestiniens contre Israël déposée auprès de la Cour pénale internationale de La Haye. en 2018 – ce qui a incité Trump à fermer les bureaux de l’OLP en représailles la même année.

Gabriel Attal