La Radio Juive

Une étude montre sur les anticorps contre Omicron fourniraient aussi une immunité contre Delta

(Crédit : AP-HP)

Une étude sud-africaine publiée ce mardi montre que la contamination au variant Omicron peut renforcer l’immunité contre le Delta. La recherche, qui n’a pas encore été évaluée par des pairs, a initialement examiné 15 personnes, certaines vaccinées et d’autres non, qui ont été infectées par Omicron. Les scientifiques ont ensuite prélevé des échantillons pour voir si ces personnes seraient capables de neutraliser Omicron et Delta 14 jours plus tard. Deux cas ont été exclus de l’étude à ce stade en raison d’un manque de capacité à neutraliser Omicron au début ou à la fin de la recherche.

Les scientifiques ont trouvé dans les 13 cas restants une augmentation de 14 fois de la capacité à neutraliser Omicron, ainsi qu’une augmentation de 4,4 fois de la capacité de neutraliser le variant Delta du virus.

L’étude a noté que certains des participants étaient vaccinés et que beaucoup étaient également susceptibles d’avoir été précédemment infectés par une souche antérieure du virus, ce qui signifie que la neutralisation de Delta ne pouvait pas être définitivement attribuée à l’infection à Omicron. « Les participants à cette étude ont probablement déjà été infectés et plus de la moitié ont été vaccinés. Par conséquent, il n’est pas clair si ce que nous observons est une neutralisation croisée efficace du virus Delta par les anticorps déclenchés par Omicron, ou l’activation de l’immunité des anticorps d’une infection et/ou d’une vaccination antérieures », indique l’étude.

Gabriel Attal

LE 28-12-21 - 16:00