(Crédit : DR)

Meir Masri sur Radio J : « Abattre un missile du Hezbollah coûte à chaque fois 25 000 dollars à Israël »

Méir Masri, docteur en géopolitique, et spécialiste du Moyen-Orient était au micro d’Ilana Ferhadian ce lundi matin à 7h45 sur Radio J. Il a fait le point sur la situation du Hezbollah au Liban.

Ces derniers temps, beaucoup de tensions sont apparues au Liban, avec de la souffrance au sein de la population qui doit survivre aux nombreuses pénuries. La semaine dernière, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres affirmait que Beyrouth aurait besoin de 12 à 15 milliards de dollars pour relancer son économie. Au delà de cela, on ressent un « ras le bol » général du peuple libanais avec une vraie méfiance désormais, voire une haine envers le Hezbollah. « Le Hezbollah est plus que jamais en difficulté au Liban, ce qui contraste avec le pouvoir qu’il a acquis ces dernières années. Le Hezbollah contrôle tout et a construit un véritable Etat dans l’Etat. C’est un vrai danger pour la population car c’est une milice surarmée », a expliqué Meir Masri.

De son coté, le principal parti chrétien du pays, le courant patriotique libre, a annoncé mettre un terme à son alliance avec le Hezbollah après plus de 15 ans de relations. Quant au chef du parti Kataeb, il a déclaré que les prochaines élections seraient « un choix entre la vie et la mort ». Est-il possible de chasser le Hezbollah sans l’aide d’un pays étranger ? Oui, nous dit MEIR masri, ce qui peut nous surprendre : « Je pense qu’il y a tout de même une marge de manoeuvre politique au Liban. Le pays a été une démocratie pendant longtemps et la rue libanaise a réussi par les manifestations à chasser les syriens qui occupaient le Liban pendant 29 ans. Si l’unité libanaise se forme elle pourra s’en sortir », a indiqué le docteur en géopolitique.

Le Liban est aussi scruté par Israël, qui craint une escalade, et ce sont particulièrement les drones qui inquiètent. D’après Meir Masri, « Les armes du Hezbollah ne constituent pas un véritable danger pour Israël, mais elles peuvent leur faire perdre beaucoup d’argent. Pour abattre un missile du Hezbollah grâce au Dôme de Fer, cela coûte 25 000 dollars à chaque fois. L’unique point d’appui du Hezbollah est de menacer Israël ». 

Alexandra Senigou