(Crédit: François Gardy/Institut Pasteur)

La 3e dose proposée 3 mois après la 2e en Israël

Le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, a annoncé ce lundi que la troisième dose (rappel) serait administrée à ceux qui ne l’ont pas encore reçue à seulement trois mois de la deuxième dose (au lieu de cinq mois comme c’était prévu jusqu’à présent). Le ministère a affirmé que cette directive s’applique à tous les vaccins administrés en Israël, Pfizer, Moderna et AstraZenica, quelle que soit leur combinaison. Cependant, il est recommandé dans la mesure du possible d’obtenir dans une troisième dose le même vaccin que celui administré dans la première et la deuxième dose.

Gabriel Attal