(Crédit : unité du porte-parole de Tsahal)

Nouveau chef de l’armée de l’air israélienne : nous pouvons attaquer l’Iran demain si nécessaire

Israël pourrait frapper avec succès le programme nucléaire iranien demain si nécessaire, a déclaré le nouveau commandant de l’armée de l’air israélienne (IAF) le major-général, Tomer Bar, ce mercredi. Bar, qui commande actuellement la Direction de la conception des forces, prendra le commandement de l’armée de l’air en avril et pourrait être l’officier qui devra commander une frappe contre le programme nucléaire iranien si les pourparlers en cours à Vienne entre Téhéran et les puissances mondiales échouent. « Je dois assumer que cela arrivera à mon époque, et mes épaules comprennent déjà le poids de la responsabilité », a affirmé Tomer Bar au Yediot Aharonot. Lorsqu’on lui a demandé s’il pensait qu’Israël pouvait détruire avec succès les installations nucléaires de l’Iran, Bar a souligné « qu’il n’y a aucun moyen que nous opérons là-bas, à mille kilomètres d’ici, et je rentrerai chez moi sans pouvoir dire ‘j’ai terminé la mission' ». « Malgré les informations faisant état de l’absence de budget entravant les préparatifs de l’armée israélienne en vue d’une éventuelle frappe contre l’Iran, le nouveau commandant de l’IAF a affirmé que la situation n’était « pas noire et blanche ». « A partir du moment où je me suis assis ici à la tête de la Direction de la conception des forces et que le chef d’état-major m’a parlé, la mission du ‘troisième cercle’ (Iran) était là », a indiquéé Bar. « Nous ne partons pas de zéro. Nous nous sommes équipés de F-35, [ne savent-ils] pas comment arriver au troisième cercle ? Nous avons acheté des milliers d’intercepteurs Dôme de fer pour une défense multicouche. »

Gabriel Attal