La Radio Juive

En Israël : les États-Unis pourraient être «rouges» cette semaine

Le ministre israélien de la santé Nitzan Horowitz. (Crédit : DR)

Si l’information se confirme, sauf exception, les israéliens n’auront plus le droit d’y aller. Le Canada pourrait aussi intégrer cette fameuse « liste rouge ».

Selon les experts, la cinquième vague de coronavirus est en route. Pour l’instant, il y a 130 cas de variant Omicron, qui est encore plus contagieux que le Delta.

Il est interdit aux Israéliens de se rendre dans les pays dits « rouges » sans autorisation spéciale, et toute personne qui revient en Israël depuis un pays rouge est tenue de se mettre en quarantaine pendant au moins sept jours, que la personne soit vaccinée ou non. Le Premier ministre, Naftali Bennett, veut fermer l’aéroport à tous les voyages, y compris aux Israéliens, juste pour une brève période afin d’en savoir plus sur le variant Omicron – en particulier s’il provoque une maladie grave. Les données montrent déjà qu’il est au moins quatre fois plus contagieux que son prédécesseur Delta. Mais même si le ministre de la santé affirme que « la plupart des cas Omicron viennent de l’étranger », Nitzan Horowitz rejette l’hypothèse de refermer toutes les frontières.

Vendredi, le ministère de la Santé a signalé 134 cas d’Omicron. Quatre-vingt-six des personnes infectées sont rentrées en Israël depuis l’étranger, 28 autres sont entrées en contact avec des personnes infectées et seulement 20 ont été contaminées en Israël même. La majorité des infectées étaient entièrement vaccinées. De plus, vendredi et samedi, plus de 800 nouveaux cas de covid ont été dépistés.  Il s’agit du plus grand nombre de nouveaux cas quotidiens depuis fin octobre.

ES

LE 19-12-21 - 10:41