(Crédit: DR)

NSO envisage de vendre son entreprise aux Américains et cesser la production de son logiciel Pegasus

Le groupe NSO, la société technologique controversée récemment mise sur liste noire par les États-Unis pour l’utilisation illégale de ses logiciels espions, envisagerait de fermer la production de son logiciel Pegasus et de vendre l’ensemble de la société à un fonds d’investissement américain, selon l’agence de presse américaine Bloomberg. Citant des responsables impliqués dans les pourparlers, le média a déclaré qu’il y avait deux prétendants potentiels pour la société en difficulté, qui ont discuté d’une potentielle prise de contrôle et de la fermeture de l’unité Pegasus, en échange d’une injection de capital de 200 millions de dollars et d’un pivot dans un secteur strictement défensif de prestations de cybersécurité. NSO a refusé de commenter les informations.

Gabriel Attal