(Crédit: institut Shalom Hartman)

Le ministre du Renseignement israélien déclare que la Syrie ne doit pas avoir d’armes chimiques

Le ministre du Renseignement, Elazar Stern, a déclaré ce mardi que la Syrie ne pouvait pas être autorisée à se procurer des armes chimiques, après qu’un rapport a révélé qu’Israël avait ciblé les installations d’armes chimiques du pays. Dans une interview à la radio de l’armée israélienne, Elazar Stern n’a pas souhaité commenter directement le reportage du Washington Post selon lequel Israël a frappé la Syrie à deux reprises – une fois cette année et une fois l’an dernier – dans le but de bloquer les tentatives de reconstitution de son stock d’armes chimiques. Mais le général militaire à la retraite a laissé entendre qu’Israël ne pouvait pas accepter de telles armes entre les mains de son ennemi du nord. « Nous avons un voisin qui a déjà prouvé qu’il n’hésite pas à utiliser des armes chimiques même contre son propre peuple », a-t-il affirmé. « (Le président syrien Bashar) Assad ne doit pas avoir d’armes chimiques. »

Gabriel Attal