(Crédit: DR)

Bernard Spitz sur Radio J: « L’État est un mauvais DRH »

Bernard Spitz, président du think thank « Les Gracques », et auteur du livre « Le  manifeste de la dernière chance » aux éditions Albin Michel, était ce mardi matin au micro de  Christophe Barbier à 7h45 dans l’émission « Le Barbier du matin » sur Radio J. Il a présenté son ouvrage  qui propose des solutions aux problèmes de l’administration française.  

Dans son livre, Bernard Spitz met l’accent sur la nécessité de profiter des 100 jours qui suivent l’élection présidentielle pour mettre en place les mesures les plus importantes  d’un mandat. « L’expérience montre que ce qu’on ne fait pas au début d’un mandat on ne  le fait plus ensuite » , a-t-il expliqué. 

Le président du think thank « Les Gracques » est également revenu sur les attentes des  Français quand au second tour de l’élection présidentielle 2022. « Les Français ne veulent pas d’un duel Macron-Le Pen, et c’est ce qui explique qu’ils se tournent vers des propositions qui contournent cette éventualité », a indiqué Bernard Spitz.  

Enfin, il est revenu sur la nécessité de réformer l’administration française et plus généralement les démarches administratives. « En France, on a un vrai problème avec la paperasse, regardez même pendant le confinement on devait sortir avec nos petits formulaires, c’est ridicule. L’État est un mauvais DRH. Il faut utiliser les nouvelles technologies à notre disposition, et les utiliser ce n’est pas simplement numériser les documents. Il faudrait suivre le modèle de l’Estonie qui a mis en place un espace personnel en ligne où chaque administré réalise l’ensemble de ces démarches », a  affirmé Bernard Spitz. 

Alexandra Senigou