(Crédit: Planet Labs Inc)

Le Mossad a recruté des scientifiques iraniens pour faire exploser un site nucléaire clé

Le Mossad, a recruté plusieurs scientifiques nucléaires iraniens pour mener une opération secrète en Iran au début de l’année, au cours de laquelle l’une des installations nucléaires les plus sûres du régime de l’ayatollah a explosé, selon l’hebdomadaire britannique The Jewish Chronicle. Des agents israéliens ont approché jusqu’à dix scientifiques iraniens qui ont accepté de détruire des centrifugeuses d’enrichissement d’uranium dans l’installation nucléaire de Natanz en avril, bien qu’ils croyaient qu’ils travaillaient pour des groupes dissidents internationaux. 

Les scientifiques auraient introduit en contrebande certains des explosifs dans l’installation dans des boîtes de nourriture sur un camion de restauration, tandis que d’autres ont été largués dans l’enceinte par un drone, après quoi ils ont été récupérés. Les espions du Mossad avaient caché des explosifs dans le centre de haute sécurité dès 2019 et ne les ont déclenchés qu’en 2020. 

L’explosion aurait provoqué le chaos dans l’installation et entraîné une panne d’électricité, détruisant 90% des centrifugeuses et retardant la progression de l’Iran vers une bombe et retardant les travaux dans le complexe jusqu’à neuf mois. Après l’explosion, les chercheurs iraniens ont été emmenés dans un endroit sûr, et « ils sont tous très en sécurité aujourd’hui », a précisé une source. 

Dans un autre article, The Jewish Chronicle a affirmé qu’Israël prévoyait un « assaut complet contre les installations nucléaires de l’Iran ». Le journal aurait reçu des informations de sources israéliennes, qui ont indiqué que l’opération visait à « cibler la tête de la pieuvre ».

Gabriel Attal